Comment vendre un terrain en Martinique Nord ?

vendre un terrain en Martinique Nord

La vente d’un terrain n’est pas un long fleuve tranquille. Même si vous possédez une parcelle magnifique en plein centre de Basse-Pointe ou de Grand’Rivière et que vous pensez pouvoir la revendre avec facilité, vous devez tout de même effectuer des vérifications légales préalables. Et respecter les étapes du déroulement d’une telle transaction !

Ce guide est là pour vous accompagner tout au long du processus qui consiste à vendre un terrain en Martinique Nord. Suivez-le pour tout savoir et conclure votre transaction en toute sérénité.

La faisabilité : un préalable essentiel pour vendre un terrain en Martinique Nord

La première question à vous poser pour vendre un terrain en Martinique Nord est la suivante : avez-vous le droit de vous séparer de votre propriété ? Et si oui, sous quelles conditions ?

Comme c’est le cas pour tout projet immobilier d’envergure, vous devez avant toute chose en étudier la faisabilité. Cette phase se déroule en quatre étapes.

Le plan local d’urbanisme

Le plan local d’urbanisme (PLU) est un document accessible auprès de la mairie à laquelle votre terrain à vendre est rattaché. Il vous donnera des indications sur les conditions préalables pour vendre un terrain en Martinique Nord, notamment :

  • Savoir si vous êtes en droit de céder cette parcelle (elle a peut-être été déclarée d’utilité publique par la municipalité).
  • Savoir s’il est possible d’y bâtir quelque chose : si vous êtes en possession d’un terrain non constructible, cela pourrait grandement compliquer votre vente (difficile de trouver acquéreur pour une parcelle où rien ne peut être bâti).
  • S’il est bel et bien constructible, savoir si sa surface est suffisante pour accueillir une maison, un immeuble ou tout autre édifice.

Notez que ce document n’est pas toujours un PLU. Dans certaines communes, vous devez demander le plan d’occupation des sols (POS).

vendre un terrain en Martinique Nord

Les servitudes

Une servitude est une contrainte qui pèse sur une propriété (terrain ou bâti) au profit d’une autre propriété appartenant à une personne différente. Avant de vendre un terrain en Martinique Nord, il est important de savoir s’il n’est pas soumis à :

  • Des servitudes privées, par exemple une distance minimale à respecter par rapport à une ligne séparative, un droit de passage, une servitude établie « par le fait de l’homme » suite à une convention entre propriétaires, etc.
  • Des servitudes d’utilité publique, c’est-à-dire des limitations administratives du droit de propriété et d’usage du sol en raison de la préservation de certains risques (contraintes établies par un plan de prévention des risques) ou de l’utilisation future d’une partie de la propriété à des fins publiques (par exemple pour l’élargissement d’une route).

Différentes options à étudier

Une fois que vous avez ces renseignements à disposition, vous devez encore étudier deux points primordiaux qui vont jouer sur votre projet de vendre un terrain en Martinique Nord.

D’une part, il vous faut analyser les possibilités de viabilisation du terrain. En vue de l’édification future d’une maison ou d’un immeuble, il faudra raccorder la parcelle aux réseaux d’assainissement (tout-à-l’égout) et d’eau potable. Dans quelle mesure ces raccordements peuvent-ils être faits ? Ces réseaux passent-ils à proximité ? Combien cela peut-il coûter ?

D’autre part, vous devez décider si vous préférez vendre votre terrain entier ou le diviser en lots (sous réserve d’avoir une parcelle suffisamment grande pour pouvoir y songer). Le fait de découper plusieurs lots permet de les vendre séparément, pour des gains plus importants. Vous pouvez même envisager de conserver une partie du terrain pour votre propre usage et ne céder que le reste !

L’intervention d’un géomètre

Enfin, il est nécessaire de faire intervenir un géomètre qui va analyser les titres de propriété des terrains voisins et poser les limites entre les différentes parcelles : c’est ce qu’on appelle le bornage.

Le PV qui résultera de son intervention devra être ajouté au dossier de cession – indispensable pour pouvoir vendre un terrain en Martinique Nord.

vendre un terrain en Martinique Nord

L’estimation de la parcelle

La deuxième question à vous poser est celle du prix : à combien pouvez-vous envisager de vendre un terrain en Martinique Nord ?

Les critères pris en compte pour cette évaluation diffèrent de ceux qui sont utilisés pour une estimation de bien immobilier classique. Ces critères sont :

  • Le prix au mètre carré, variable en fonction de la ville (avec des écarts pouvant s’avérer importants entre Basse-Pointe, Sainte-Marie, La Trinité, Saint-Pierre ou Fonds-Saint-Denis, par exemple) ;
  • La superficie du terrain ;
  • La situation du terrain : exposition et inclinaison ;
  • L’état du sous-sol ;
  • Les servitudes qui pèsent sur la parcelle ;
  • Les modalités d’accès à la voie publique (si des routes sont facilement accessibles ou non) ;
  • Les travaux à fournir pour le rendre viable (s’il est nécessaire d’effectuer les raccordements indispensables).

À partir de ces critères, d’autres éléments peuvent être pris en considération afin d’augmenter la valeur de la parcelle – et ainsi vendre un terrain en Martinique Nord à un meilleur prix. Un exemple : il est possible de valoriser son terrain simplement en le débarrassant de ce qui l’encombre (nettoyage, débroussaillage, extraction des gravats, etc.), afin de le rendre plus attractif.

D’autres méthodes d’estimation existent. Si vous choisissez de céder votre bien à un promoteur immobilier, celui-ci va appliquer une méthode spécifique : l’évaluation du terrain se fera en fonction du chiffre d’affaires prévisible après commercialisation de son programme bâti sur ledit terrain.

Demandez l’avis d’un professionnel (agent immobilier, expert foncier ou notaire) pour ben estimer avant de vendre un terrain en Martinique Nord !

vendre un terrain en Martinique Nord

De la mise en vente à la conclusion de la transaction

Pour vendre un terrain en Martinique Nord, on procède grosso modo de la même façon que pour tout autre bien immobilier. Voici comment.

La constitution du dossier de vente

La vente d’un terrain se prépare de la même manière que la vente d’une maison : il est nécessaire de réunir un certain nombre de pièces administratives à glisser dans un dossier ad hoc, à présenter le jour de la signature chez le notaire.

Quelles sont les pièces à réunir ?

  • Votre titre de propriété pour ce terrain ;
  • Le plan de la parcelle et le procès-verbal de bornage (réalisé par le géomètre) ;
  • Le certificat d’urbanisme ;
  • Les diagnostics techniques obligatoires, notamment l’ERNMT (état des risques naturels, miniers et technologiques) et l’état du bâti relatif à la présence de termites (incontournable en Martinique comme indiqué sur cet arrêté).

La diffusion de l’annonce immobilière

Une fois que tout est prêt, vous n’avez plus qu’à faire ce qu’il faut pour vendre un terrain en Martinique Nord, à savoir : rédiger une annonce et la diffuser au plus grand nombre.

Pour une visibilité optimale, multipliez les canaux de diffusion : portails d’annonces sur le web, journaux locaux en Martinique Nord et Sud, vitrines des commerçants locaux, panneau « à vendre » installé sur la parcelle avec vos coordonnées, etc.

Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté ? Faites appel à un professionnel pour vendre un terrain en Martinique Nord :

  • Un agent immobilier ;
  • Un aménageur lotisseur ;
  • Un promoteur ;
  • Un constructeur de maisons individuelles.

Le premier vous aidera à vendre ; les autres pourraient bien vous l’acheter eux-mêmes !

vendre un terrain en Martinique Nord

La conclusion de la vente

Une fois que vous recevez des offres d’achat, les choses se déroulent naturellement. Vous allez accepter l’une de ces offres, puis éventuellement négocier avec l’acquéreur potentiel. Ensuite, vous passerez à l’étape de signature du compromis de vente.

Cette promesse de vente, paraphée devant notaire, doit préciser :

  • Les conditions de construction sur ce terrain (notamment la hauteur maximale autorisée par le PLU) ;
  • Les types de séparations qu’il sera possible d’installer entre les différentes propriétés, avec les modalités de pose (qui paie quoi) ;
  • Les clauses suspensives du contrat de vente (l’acheteur doit pouvoir se faire délivrer un permis de construire et la propriété doit être purgée de tout recours des tiers).

Et voilà : vous n’avez plus qu’à attendre le délai imparti (6 mois en moyenne) pour vendre un terrain en Martinique Nord en signant l’acte définitif – toujours chez le notaire !

Mais avant de vous lancer, commencez par calculer votre plus-value sur la vente de votre terrain : vous saurez ainsi si c’est le bon moment pour effectuer cette transaction !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *