acheter une maison à Fort-de-France

Le top 4 des idées reçues sur l’achat immobilier

Dans le cadre de votre projet d’achat immobilier, vous avez certainement effectué quelques recherches sur Internet, comme 9 acquéreurs sur 10. Mais certaines des informations collectées sont peut-être des idées reçues totalement fausses. Cela peut vous induire en erreur dans votre processus d’achat immobilier. Alors, comment faire la différence entre les vraies et fausses informations ? Pour acheter une maison à Fort-de-France dans les meilleures conditions, découvrez 4 clichés à remettre en cause.

1. Acheter une maison à Fort-de-France est un parcours semé d’embûches

En se lançant dans un projet d’achat immobilier, vous passerez par différentes étapes et serez confrontés à de nombreuses différentes étapes : mûrir son projet, lister ses critères, consulter les annonces et contacter les propriétaires, planifier les visites de logements, établir un plan de financement… Un projet qui demande du temps et de l’énergie. Mais acheter une maison à Fort-de-France reste un projet excitant et une expérience palpitante.Près de 7 acheteurs sur 10 vivent leur recherche immobilière sans pression, selon l’Observatoire du moral immobilier. Votre façon de vivre votre projet d’achat dépend de votre état d’esprit, de la pression que vous vous mettez et des outils que vous utilisez pour vos recherches. L’intervention d’un agent immobilier peut s’avérer très efficace si vous voulez alléger votre stress et acheter un logement en toute sérénité.

2. Sans apport personnel, vous ne pourrez pas obtenir de crédit immobilier

Vous pensez que vous ne pourrez pas acheter une maison à Fort-de-France car vous n’avez pas d’apport personnel ? Encore une fausse idée reçue ! Ce n’est pas parce que vous n’avez pas d’épargne disponible qu’aucune banque ne vous accordera de crédit immobilier. Si les établissements bancaires demandent le versement d’au moins 10 % du coût du logement, c’est avant tout pour vérifier que vous êtes en mesure d’épargner. Mais il arrive que les banques accordent des crédits immobiliers sans apport personnel sous certaines conditions :

  • Si vous êtes un client fidèle qui n’a jamais posé de problème,
  • Si vous êtes jeune, et que vous n’avez pas encore eu le temps de vous constituer une épargne conséquente,
  • Si vous envisagez d’acheter un logement pour le mettre en location.

Si vous êtes dans l’un de ces cas, l’apport d’une épargne personnelle n’est pas obligatoire pour déterminer votre budget d’achat.

acheter une maison à Fort-de-France

3. Acheter un logement neuf coûte plus cher qu’acheter dans l’ancien

Si l’on parle à court terme, l’achat dans le neuf coûte plus cher. En effet, les prix pratiqués pour une maison ou un appartement neuf sont plus élevés, à surface égale. Cela s’explique notamment parce que la TVA s’applique dans la plupart des cas. Si l’on s’intéresse au long terme, l’achat dans le neuf n’est pas forcément plus cher. Premièrement parce que les frais de notaire sont plus bas (2 à 3 %, contre 6 à 8 % dans l’ancien). Puis parce que les acquéreurs sont exonérés de taxe foncière pendant deux ans, parce que les équipements sont neufs. Mais aussi parce que les charges d’un logement neuf sont moins cher : les performances énergétiques et installations sont meilleures, ce qui impacte directement le montant des factures énergie. Si vous décidez d’acheter une maison à Fort-de-France dans le neuf, vous n’aurez pas de travaux à prévoir.Enfin, si vous réalisez un achat en VEFA, la place de stationnement a de grandes chances d’être incluse dans le prix.

4. Seuls les spécialistes de l’immobilier peuvent réaliser un investissement locatif

Beaucoup d’acheteurs pensent à tort que l’investissement locatif est réservé aux connaisseurs. Cette idée est totalement fausse. En tant que particulier, vous pouvez tout à fait choisir de placer votre argent dans un logement destiné à la location. Dans cet objectif, vous pouvez acheter un logement et gérer les différentes tâches liées à la location ou confier cette mission à une agence immobilière. Pour réaliser un investissement locatif, il n’est pas nécessaire de connaître toutes les données du marché immobilier. Les outils de défiscalisation mis en place par le gouvernement, prolongés année après année, sont justement faits pour inciter les particuliers à investir, en échange d’avantages fiscaux notables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *