vente immobilière en Martinique Nord

5 pièges à éviter pour réussir votre vente immobilière

Une vente immobilière en Martinique Nord n’est pas un long fleuve tranquille. Des oublis ou des erreurs peuvent coûter cher et parfois mettre à mal une transaction. Il est donc légitime de vous poser toute une série de questions avant de mettre votre logement sur le marché. Dans cet article, découvrez les 5 pièges les plus courants et tentez de les éviter pour que votre vente se déroule sans encombre.

Piège n°1 : mettre un bien en vente à la mauvaise période

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que le marché de l’immobilier dépend des périodes. Le printemps par exemple (de mars à juin) est considéré comme la meilleure période pour vendre un logement. Les parents souhaitent déménager et être installés avant la rentrée scolaire des enfants. Si vous choisissez mal la période pour mettre votre logement sur le marché, votre vente immobilière en Martinique Nord peut prendre plus de temps que prévu. Le contexte économique est une donnée à prendre en compte si vous avez l’intention de vendre un logement : des taux d’intérêt bas et des prix à la baisse sont plutôt favorables pour inciter les ménages à acheter, alors que la situation inverser à tendance à leur faire retarder leur projet.

Piège n°2 : surestimer la valeur de son bien

Parmi les erreurs les plus fréquentes, les vendeurs ont tendance à surestimer la valeur de leur logement à hauteur de 5 à 10 % en moyenne. Et on peut les comprendre, qui aurait envie de perdre de l’agent dans une opération immobilière ? Mais pour espérer trouver preneur dans les meilleurs délais, il n’y a pas de secret, vous devez fixer un prix en adéquation avec la réalité du marché. Avec un prix trop élevé, vous ne recevrez aucune offre de la part des potentiels acquéreurs, et votre bien finira de toutes façons par se déprécier avec le temps.

Pour éviter d’en arriver là, il faut en passer par une estimation de votre logement qui vous permet de fixer le prix juste. Votre annonce est déjà diffusée en ligne ? Observez le comportement des acheteurs : si vous n’avez que très peu d’appels, pas de visites ni d’offre, c’est que votre prix est trop élevé par rapport aux attentes des acquéreurs.

Piège n°3 : cacher volontairement les défauts en espérant ainsi accélérer sa vente immobilière en Martinique Nord

Tous les logements ont des points forts et des points faibles. Tenter de dissimuler les défauts de votre logement peut avoir de lourdes conséquences sur la vente immobilière en Martinique Nord et vous mettre dans une position illégale. Cacher un vice est un acte répréhensible par la loi. Bien sûr, cela ne signifie pas que vous devez mettre en avant tous les inconvénients du logement en question. Cela dit, vous devez faire preuve de transparence et les évoquer : appartement en rez-de-chaussée, absence de balcon, humidité présente dans la maison, travaux à prévoir… Les points faibles d’un logement ne sont pas toujours rédhibitoires, il suffit de les connaître pour répondre aux objections des acquéreurs potentiels.

vente immobilière en Martinique Nord

Piège n°4 : confier l’estimation à n’importe quel professionnel

La vente immobilière en Martinique Nord d’un logement commence avec une estimation en bonne et due forme. Cette étape est indispensable pour fixer le bon prix. L’idéal est de confier cette tâche délicate à un professionnel. Mais ça ne veut pas dire qu’il faille le choisir au hasard ! Pour choisir le bon professionnel, renseignez-vous sur sa réputation, son sérieux et son professionnalisme en suivant ces quelques conseils.

Piège n°5 : opter pour le mandat simple avec une agence immobilière

La plupart des vendeurs souhaitent garder leur liberté et pensent à tort qu’il est dans leur intérêt de signer un mandat simple. Ce mandat vous permet de confier votre vente immobilière en Martinique Nord à autant d’agences que vous le souhaitez et de trouver acquéreur par vos propres moyens. Mais les acquéreurs sont plutôt méfiants à l’égard des biens affichés dans de nombreuses structures, notamment s’ils sont affichés à des prix différents. De plus, le mandat simple n’est pas très motivant pour le professionnel car il n’est pas sûr de toucher un jour sa commission. Un confrère peut vendre le bien avant lui. Choisissez plutôt le mandat exclusif pour vendre au meilleur prix dans des délais raisonnables.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *